Le Sablier de Xelor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Sablier de Xelor

Message par Eythann le Lun 17 Juil 2017 - 9:37

Tout le monde sait que la musique et le temps sont deux choses quasiment indissociables. En effet, difficile de qualifier une mélodie, une chanson ou tout autre arrangement sonore sans parler de tempo ou de rythme. C’est en tout cas ce qu’a dû se dire le Grand Chronomaître quand il a réalisé que les Dofus battaient en harmonie.


A l’époque où rien ne permettait de quantifier la durée des choses, l’Horloge de Xelor a permis d’introduire quelques règles. Mais ce que beaucoup ne savent pas, c’est que le Seigneur des Heures ne s’est pas arrêté là dans la caractérisation de la musique. Il a poursuivi ses travaux même après l’élaboration de son Horloge.


Après avoir fixé des règles pour le tempo et le rythme, Xelor s’est attaqué à la hauteur des notes. Comment différentier un si d’un ré ? est-ce un dièze ou un bémol ? Quand ces termes-là n’existaient pas encore, il est certain que ça ne devait pas être facile pour ceux qui aspiraient à une carrière de barde.


Et puis, il faut aussi se mettre à la place du dieu du temps : quand on est entouré de démons, si l’un d’eux se met à pousser la chansonnette et que les autres le suivent… Mais qu’ils sont tous incapables de s’accorder et qu’ils braillent tous plus faux les uns que les autres, ça doit être une véritable torture auditive.


Face à ce problème, Xelor prit le Taure par les cornes et, à défaut de parler des siennes, il chercha un moyen de quantifier la note musicale. Dans son Xelorium, il imagina nombre de mécanismes pour générer un son de hauteur constante et parfaite, à partir duquel il pourrait étalonner les autres notes possibles.


Après beaucoup de tests, il parvint finalement à fixer une note, une première de la gamme. Sachant qu’elle servirait de référence, de fondation à sa convention, il l’appela le Sol, ou simplement Sol. Et partant de là, il choisit de quantifier la gamme en autant de notes qu’il n’y a d’heures sur un cadran d’horloge, c’est-à-dire douze nuances, qu’il nomma pour l’occasion ‘’demi-ton’’.


Jusqu’à maintenant, les multiples de 6 lui avaient bien réussi (il y a 6 Dofus, 60 secondes font 1 minute, 60 minutes font 1 heure, 12 heures font un cadran, 24 heures font une journée), pourquoi ne pas continuer avec ça ? Il détermina ainsi les douze demi-tons de la gamme musicale classique. On dit que chaque note a un nom bien précis :


le Do viendrait par exemple du son émis par le battement du Dofus Ivoire, celui de DarDOndakal, le Fa serait celui du Dofus Emeraude, Dofus d’AeraFAl. Cette théorie n’est cependant pas confirmée, mais est fortement plausible. Elle peut justifier le La venant du Dofus Ébène, celui de GrougalorasaLAr, ou le Mi issue du Dofus Pourpre, d’IgnéMIkhal…


Mais l’origine du Ré et du Si restent un mystère, en tout cas, les notes furent classés par le Seigneur des Heures et serviront désormais de base pour l’écriture et la composition de la musique dans tout le Krosmoz. Tel était le but de ces recherches.

Bref, tout allait pour le mieux, et pour parachever ses travaux, Xelor se mit en tête de se créer lui-même une musique qui le représenterait. Histoire d’avoir quelque chose de concret à montrer à ses semblables, et aussi pour que, par cette musique, son nom ne soit jamais oublié des mortels.


Mais là, les choses se compliquèrent… Difficile pour le dieu à l’allure robotique de transposer sa personnalité complexe en musique. Il faut croire que, si pour nous, Xelor reste un dieu très mystérieux, il l’est également pour lui-même. En s’adonnant à cet exercice d’introspection, le Grand Chronomaître se serait vu, à plus d’une reprise, en état de surpression. Quand les méninges, à l’instar des rouages, tournent trop vite, ça finit par surchauffer…


Mais le Gardien de l’Horloge Divine est d’une grande patience. Rien ne sert de vouloir aller vite, le cours des choses lui apportera les réponses en temps et en heures. Ainsi Xelor laissa ses expériences en plan et passa à autre chose.


Seulement, un jour, l’un des démons gardien du temps parvint à entrer sournoisement dans l’atelier de l’horloger divin. Et vous vous doutez bien qu’un être d’une telle disgrâce dans un endroit pareil… ça ne peut pas faire de bonne choses…


En effet, voyant toutes les installations de grande précision, les clepsydres et autres instruments de mesure du temps réglés à la perfection ou encore, le générateur de Sol fondamental parfait, un seul signal cognitif traversa le cerveau du rejeton démoniaque : TOUT CASSER ! C’est ainsi que le démon, dans une transe irréaliste, dévasta, dégomma, détruisit, tordit, cassa… nucléarisa tout ce qui se trouvait autour de lui.


Xelor savait qu’en s’entourant de ces vils êtres, il risquait de se produire ce genre de chose… Alerté par le fracas, le dieu se téléporta dans la seconde pour constater les dégâts et châtier le fauteur de trouble. Le démon avait absolument tout détruit, seul le générateur de Sol étant encore en fonctionnement, mais celui-ci avait été tellement endommagé qu’il n’émettait plus un Sol juste, mais un Sol dièze… ou un sol bémol la seconde d’après…


Mais le Xelorium est un endroit particulier. Les variations qui s’y produisent ne sont jamais irrémédiables. Et sans même que le dieu n’ait à agir, l’atelier retourna doucement à l’état qui était le sien avant le carnage du démon.

Ce dernier voyant cela, s’imaginait sa prochaine manière de saccager l’endroit… mais saisi au niveau de la tignasse par le bras mécanique et soulevé à la hauteur du dieu à la capuche bleutée, il comprit vite que le divin ne le laisserait pas agir à sa guise… D’un mouvement rotatif et presque cartoonesque, le démon eu droit à quelques tours de grande roue avant de se faire projeter à grande vitesse hors de l’atelier. Et même hors du Xelorium d’ailleurs : retour en vol plané dans l’Hormonde !


Ainsi, après s’être débarrassé du gêneur, Xelor prit le temps de vérifier que l’ordre revenait bel et bien dans son laboratoire. Ce fut le cas pour tout… ou presque tout.

En effet, dans son élan destructeur, le démon avait détraqué le générateur de note de telle sorte à ce que la machine ait atteint un autre point d’équilibre. Ainsi, le Xelorium ne put la réparer et la ramener à son état de stabilité précédent.

Du coup, maintenant, le générateur de Sol, émettait toujours un Sol, mais il balançait entre un sol dièse et un sol bémol… Puis il tentait de se recentrer, mais il retournait à son était oscillant. Et ce, de manière périodique et perpétuelle, toutes les 8 secondes.

Etait-ce un coup du sort ou une farce du destin ? En tout cas Xelor avait face à lui un engin stable mais oscillant, un peu comme son horloge. Cette idée lui plût et le son, ou plutôt l’arpège que produisait la machine raisonnait dans l’esprit du Seigneur des Heures.


A partir de cet arrangement musical, Xelor se laissa porter par le son et composa lui-même une mélodie avec un maximum de note en dièse et en bémol. Il se créa même une gamme pour l’occasion. Après tout, quitte à faire les choses, autant y aller à fond.


Mais fidèle à lui-même, le dieu du temps se fixa sur le tempo de la seconde, donné par son Horloge (qui, pour rappel, est elle-même calibrée sur le battement des Dofus). Tic, Tac, Tic, Tac… Pour qu’à travers la mélodie, les mortels gardent en tête un repère déjà bien calibré.

Une fois l’idée claire de sa chanson, le Grand Chronomaître transmit sa création à ses disciples les plus fervents. Il ne fallut que quelques années pour que les adeptes du Seigneur des Heures ne donnent une harmonie et une identité à cet hymne, qui se transmit bien au-delà des rangs des mages temporels.


De nos jours encore, les Xelor honorent leur inspirateur et divin mentor en entonnant cette… curieuse musique. Et certains avouent même s’en servir pour calibrer leurs propres montres !



Tic, tac, tic, tac... et à ceux qui disent que je suis toqué, c'est que vous n'avez rien compris à ma tactique !
avatar
Eythann

Divinité : Enutrof
Cercle de puissance : 200
Localisation : Enutrosor - Cathédralium doré
Messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dofus.com/fr/mmorpg/communaute/annuaires/pages-persos/345128800018-eythann

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum