Les Doigts d'Enutrof

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Doigts d'Enutrof

Message par Eythann le Mer 24 Mai 2017 - 7:23

Ah les Mines… quelles fabuleuses créations. Ses galeries qui s’éboulent, ses wagons qui déraillent, ses filons de minerais toujours moins importants qu’on ne les avait estimés... Mais outre ces joyeusetés, les mines recèlent bien des surprises. L’une d’elles sera d’ailleurs le sujet de ce récit.

Il y a de ça, au bas mot, quelques siècles, vivait un petit groupe d’Enutrofs ayant consacré leur vie tout entière à la profession de mineur. Il est également fait mention que ce groupe était enclin à l’aventure et à la découverte. Après tout, là où les autres n’osent aller, les richesses ne font qu’attendre d’être amassées !

Et il faut dire que leur philosophie leur a rapporté gros, car même s’ils estimaient leur association de « maigrement rentable », leur pactole avait de quoi faire taire la plupart des prétendues fortunes de l’époque.

Cette soif de découverte les poussa à entreprendre une expédition pour le moins ambitieuse : créer et creuser une mine qui descendra le plus loin possible dans les entrailles du monde.

Partant de la plus profonde galerie connue, ils se mirent à creuser. Coups de pioches, grandes pelletées et bougies de front s’enchaînaient sans ralentissement.

Pendant des jours, la petite troupe s’enfonça dans les profondeurs sombres de notre bon vieux monde jusqu’à tomber sur quelque chose d’inattendu.

En effet, jusque là, tout s’était bien passé, pendant que certains creusaient, d’autres installaient les rails pour permettre aux chariots d’extraction de rejoindre la surface en deux temps, trois mouvements. Mais quelle ne fut pas leur surprise en tombant, par hasard sur des éboulis.

Sous terre, là où encore personne n’était censé être allé, une galerie était pourtant là, sans doute effondrée par l’effet du temps. Son diamètre semblait particulièrement grand, permettant quasiment le passage d’un dragon ! Il fallait, en plus, croire que ça n’était pas avec des mains de Douzien que cet antique passage avait été édifié. Aucune marque de coup de pioche, pas l’ombre d’une pelle usée laissée à l’abandon… Juste des éboulis.

Mais les quelques tests de prospection réalisés dans le périmètre étaient formels : il était censé y avoir des métaux précieux par ici ! Qu’importe l’étonnement, il y avait des profits à se faire et c’est bien ce que les Enutrofs espéraient. Les mineurs se mirent alors à suivre la galerie, déblayant les gravats, extrayant le peu de métal qu’ils trouvaient. C’était à croire que quelqu’un, ou quelque chose était déjà passé ici et avait ramassé le gros des ressources.

Ils continuèrent leur ouvrage en appliquant les mêmes pratiques qui avaient fait le succès de toute leur vie : installer des rails dans toutes les galeries qu’ils excavaient.

Non seulement, le gain en temps pour rejoindre la surface était non négligeable, mais en plus, le crissement des chariots fous motivait les troupes. Et à ce propos, notre groupe avait une singularité. Chaque Enutrof disposait d’une petite cloche en or qu’il utilisait pour signaler sa présence et sa position. En effet, il arrive que l’utilisation des bougies soit bannie par risque d’explosion avec les gaz des profondeurs.

Du coup, si la vue ne peut servir à se repérer, l’oreille prend le pas. Cette astuce les a tirés de bien des pétrins.

Et dans le cas où les vieux se croisaient sur les rails, ils avaient pour habitude de se saluer d’un tintement de cloche.

Ainsi, dans l’antique galerie, le son des instruments raisonnait à travers tout le tunnel. Accompagnée par les bruit des wagons, celui des pioches et des pelles, la mélodie qui en résultait ne manquait pas de rythme.

Les Enutrofs creusèrent de la sorte autant qu’ils le pouvaient. Ils pensaient arriver de l’autre côté du monde en moins de temps qu’il ne fallait pour en faire le tour… Mais en vérité, leur destination était tout autre. Le tunnel déboucha dans une vaste caverne dont, même avec les bougies, on ne pouvait estimer la taille réelle de la cavité tant elle était gigantesque.

Imperturbables, ils continuèrent leur prospection. Et le bruit qu’ils faisaient ne manqua pas d’attirer l’attention du maître des lieux.

Car il ne fallut effectivement pas longtemps pour qu’un gémissement grave et profond se fasse entendre. Puis une lueur dorée se manifesta dans la caverne, à quelques centaines de kamètres. Quand les Enutrofs se rendirent compte que la chose grogneuse et visiblement luisante se rapprochait d’eux, leur témérité les abandonna et ils montèrent dans les chariots aussi vite que possible.

Mais c’était sans compter l’approche rapide de l’imposante créature. Celle-ci frappa la paroi de sa caverne, entraînant l’éboulement de la galerie par laquelle le groupe était arrivé ici. Coincés, les vieux s’armèrent de leurs pelles et, faute d’autre recours, se présentèrent devant la créature qu’ils venaient visiblement d’importuner de par leur intrusion dans sa cachette.

C’était bel et bien un dragon, mais un dragon d’or et de bois, qui avait pour singularité d’avoir des poils blancs, une moustache et une énorme clef en or massif dans l'une de ses mains. Des dragons comme celui-ci, on n’en connaît qu’un seul dans le Krosmoz… Sans le savoir, les Enutrofs se trouvaient, gênés et surpris à en laisser tomber leurs outils des mains, face à leur Dieu !

Quant à cette gigantesque caverne, et bien, sans le savoir, ils avaient trouvé un accès secret menant à Enutrosor, le pays des vermeilles !

À cet instant précis, le dieu Enutrof hésitait entre les fondre dans de l’or en fusion, les changer en pierre ou pire, leur faire une leçon de morale comme quoi on n’entre pas chez les gens sans y être invité… Oui, les leçons de morale d’Enutrof sont ce qu’il y a de pire en matière de punition divine… C’est d’un ennui…

Mais descendre à ce point dans le monde des Douze pour atteindre la galerie souterraine où le Divin avait caché un raccourci menant à son domaine était un véritable exploit, étonnant même le Dieu.

Il demanda à ses infortunés disciples comment ils avaient réussi leur entreprise et, de ce semblant de conversation, Enutrof apprit une chose.
La musique participait grandement à la bonne humeur, même dans l’effort. Sans cela, tout le monde se serait découragé à l’idée de creuser encore et encore. Il souhaita écouter cette musique. Et, bien que mal à l’aise, ses disciples satisfirent sa volonté.

Allez savoir si c’est le fait que les cloches soient en or ou si le bruit des outils rappelait le bon vieux temps à Celui qui murmure à l'oreille des cailloux, mais le résultat fut sans appel. Enutrof aurait été prêt à creuser des mines entières par centaines avec cette mélodie dans les oreilles. Il décida de faire de ces quelques notes son hymne personnel, s’accaparant pour son compte, et sans payer le brevet, la chansonnette.

Mais pour autant, il récompensa ses disciples en les renvoyant sur le Monde des Douze avec sa bénédiction. Il garda quand même, en guise d’amende, le minerai qu’ils avaient trouvé durant leur excavation… Après tout, Enutrof reste Enutrof…

On raconte que les mineurs finirent leurs vieux jours de la plus agréable des manières et qu’à leur trépas, leurs esprits furent accueillis par Enutrof à pattes ouvertes. Il fit d’eux ses premiers Enutrofors mineurs d’élite. Encore aujourd’hui, cette fine équipe travaille ensemble, toujours avec les mêmes méthodes et le même entrain. Ils restent, et de loin, les meilleurs dans ce domaine.

Et pour qui n’est pas encore sourd, on peut entendre venant du fond de leurs tunnels, le son des wagons, des cloches, des pioches et des pelles.



J'en profite pour vous proposer la version orchestrale de cette musique, qui vaut, à mon sens, largement le coup !

avatar
Eythann

Divinité : Enutrof
Cercle de puissance : 200
Localisation : Enutrosor - Cathédralium doré
Messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur http://www.dofus.com/fr/mmorpg/communaute/annuaires/pages-persos/345128800018-eythann

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum