Edits et règlements ₪ Edit de Vhel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Edits et règlements ₪ Edit de Vhel

Message par Sniam-aspirine le Jeu 9 Avr 2015 - 16:40

Edit de Vhel
Makia Vhel, pour sa Majesté le roi Allister

Cet écrit est disponible sur l’îlot du Temple des alliances, en [14,36], sur une stèle cloisonnée à un pilier de pierre placé en plein milieu du chemin. Il s'inscrit dans le contexte de l'arrivée des alliances.



Douziens, Douziennes,
En ce 25 juinssidor 643, l'édit de Vhel est promulgué, sur la base des accords établis par le Traité des Six ratifié quelques semaines auparavant par les six grands états du Monde des Douze.
Les représentants des états qui ont apposé leur signature sont :
- Danathor, intendant et représentant du Grand Conseil de Bonta
- Amayiro, chef de la milice et représentant du Grand Conseil de Bonta
- Oto Mustam, représentant de lui-même et maître de Brâkmar
- Le Grandapan, chef mystique de l'île de Pandala
- Viktorie Penk, représentante du Conseil de la Mer de Sufokia
- Le Capitaine Ardier, conseiller municipal de la Bourgade, capitale de l'île de Frigost
- Makia Vhel, représentante de Sa Majesté le roi Allister, souverain d'Amakna


Droit de conquête des alliances


Par cet édit, les états signataires accordent un droit de conquête aux alliances de guildes reconnus par le royaume d'Amakna.
Ce droit de conquête s'applique à l'ensemble des territoires du Monde des Douze, y compris sur les territoires sauvages qui ne sont pas administrés par des états.
Le droit de conquête ne s'applique pas aux territoires contrôlés par des états non signataires du traité des Six.
Une alliance qui fait valoir son droit de conquête peut prendre le contrôle d'un territoire. Elle sera alors libre de disposer à sa guise des ressources et des transports disponibles à l'intérieur des frontières de ce territoire.


Conquête et souveraineté

La souveraineté des états n'est pas remise en cause par le droit de conquête. Une alliance qui prend le contrôle d'un territoire est considérée comme une alliée de l'état qui administre ce territoire. En cas de non-respect des lois d'un état, le droit de conquête accordé à une alliance pourra lui être retiré. L'alliance sera lors considérée comme hors-la-loi.

A noter que le Grand Conseil de Bonta se réserve le droit de lancer un appel aux armes si des zones géographiques administrées par la cité blanche tombent aux mains d'une alliance reconnue comme brâkmarienne.
Oto Mustam, chef suprême de Brâkmar, a fait valoir un droit équivalent si une alliance bontarienne a l'outrecuidance de prendre le contrôle de territoires brâkmariens.


Alliances de guildes

Pour être reconnue officiellement par le royaume d'Amakna, une alliance de guilde doit être scellée par l'utilisation d'une Alliogemme. Le nom de l'alliance doit être consigné dans le registre présent dans l'ancien temple de Sebklav, désormais rebaptisé Temple des Alliances.
Une fois crée, et disposant d'un nom et d'un blason, une alliance a toute latitude pour accueillir de nouvelles guildes en son sein, ou bien pour expulser une guilde qui ne répondrait plus à ses exigences.
Les meneurs de guilde sont responsables des actions des membres de leurs guildes. En cas de plaintes émises par les citoyens d'un état, les meneurs pourront être convoqués par les autorités afin de rendre des comptes.


Guerres de guildes

En cas de conflit entre  plusieurs guildes pour le contrôle d'un territoire où s'applique le droit de conquête, il sera de la responsabilité des guildes de régler le conflit : l'état administrant le territoire n'interviendra pas.
Le vétéran Hal Hans a été désigné par le royaume d'Amakna pour conseiller les membres des alliances quant aux stratégies à adopter durant les guerres de guildes.


Réclamations et doléances

Toute plainte, récrimination, réclamation et autre doléance devra être formulée devant un agent officiel du royaume d'Amakna pour être recevable. Toutes les démarches administratives devront être complétées, et toutes les taxes payées.
Le nombre des agents étant limité, un délai significatif est à prévoir avant l'examen d'une quelconque requête.
avatar
Sniam-aspirine
Archiviste

Divinité : Eniripsa
Cercle de puissance : 200
Localisation : En train de gribouiller au fond de mon havre-sac
Messages : 172

Voir le profil de l'utilisateur http://lyre-ehel.forumofficiel.fr/g12-ccch http://www.dofus.com/fr/mmorpg/communaute/annuaires/pages-persos/215919000018-sniam-aspirine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edits et règlements ₪ Edit de Vhel

Message par Sniam-aspirine le Jeu 9 Avr 2015 - 16:55

Rapport complémentaire de Sniam
Approfondissements des origines de l'édit 

En effet, on est amené à mieux comprendre les subtilités de l'édit lors d'une quête des Super-Justiciers, "Quelque chose de pourri au royaume d'Allister".


Voilà ce que m'a dit le Cap'tain Amakna ..
 "J'ai rencontré la conseillère du roi qui est à l'origine de la création des alliances. Son nom est Makia Vhel. Je ne la connaissais pas, mais j'ai pourtant eu l'impression de l'avoir déjà vue quelque part. Elle a une grande influence sur Allister, et cela ne me plait pas. Mon instinct ne me trompe jamais : elle cache quelque chose, mais je ne parviens pas à savoir quoi."

Je suis donc allée voir Makia Vhel, dans la salle du trône du château d'Amakna.







Je reste perplexe quant à mes maux de tête. Je n'en ai jamais normalement.
Voulant approfondir mes recherches, je suis donc allée m'entretenir avec les 6 signataires de l'édit.


Tout d'abord, Viktorie Penk, représentante du Conseil de la Mer de Sufokia, qui soutenait pleinement le projet.







Puis je suis allée voir Oto Mustam, représentant de lui-même et maître de Brakmar...





Est-ce que j'ai entendu mal de crâne ?



Puis le Capitaine Ardier, conseiller municipal de la Bourgade, capitale de l'île de Frigost...



Mal de crâne ?



Perplexe devant cette double coïncidence, je suis allée voir Amayiro, chef de la milice et représentant du Grand Conseil de Bonta...


MIGRAINE ?



Un schéma semble se confirmer... J'ai couru voir Danathor, intendant et représentant du Grand Conseil de Bonta.



Un sacré mal de crâne, une fois de plus ?



Ne me restait donc plus qu'à voir le Grandapan, mais j'étais prête à parier qu'il me parlerait d'un mal de tête...



La gueule de bois, hein ?



J'en retiens donc que la plupart des personnes ayant signé le traité ne le voulait pas au début; et tout ceux qui ont été réticents au début mais ont fini par accepter ont été pris de maux de tête, exactement la même chose que lorsque je parlais à Vhel.

Une personne, cependant n'a pas signé le traité : Fallanster, le frère d'Allister, chef du Conseil de la ville d'Astrub. Je suis donc allée me renseigner sur le pourquoi de ce refus, et, surtout, de comment Fallanster avait bien pu résister aux maux de tête infligés par Makia Vhel.




Une pièce de théâtre, que je n'aime pas ça !
Fallanster m'a alors parlé des symboles présents dans la salle.




J'ai donc eu le privilège de pouvoir me rendre dans la salle où a eu lieu la réunion, muni du Sceau de Fallanster pour pouvoir rentrer dans le temple des alliances...



Sur place, j'ai examiné les lieux avec prudence.


Les symboles sur les chaises, la marionnette dans le coin, et même le fait que Makia Vhel soit une zobale sont liés... Je suis persuadée que le responsable n'est autre que Dramak, le Manigancien !

La marionnette dans le coin ne bougeant pas, je suis allée examiner les différents symboles sur les chaises.

Comme par hasard... Je suis ensuite allée voir la marionnette, au cas-où je pouvais en tirer quelque chose.



Le combat a été assez simple, heureusement pour moi. J'ai ramassé la tête du mannequin, et je suis allée refaire mon rapport au Captain Amakna.








L'établissement du système des alliances semble donc tout sauf légitime, l'édit de Vhel ayant été rédigé par une marionnette contrôlée par Dramak... Les grands de ce monde - même Oto Mustam, Arrrrrrrrrrrr - se sont fait manipuler pour signer un traité de pacotille !

Je l'affirme dans ce rapport pour tout le clan : jamais, Oh grand jamais, ne devrons-nous faire confiance à Makia Vhel, elle représente une menace, c'est une espionne à n'en pas douter.

Sniam.
avatar
Sniam-aspirine
Archiviste

Divinité : Eniripsa
Cercle de puissance : 200
Localisation : En train de gribouiller au fond de mon havre-sac
Messages : 172

Voir le profil de l'utilisateur http://lyre-ehel.forumofficiel.fr/g12-ccch http://www.dofus.com/fr/mmorpg/communaute/annuaires/pages-persos/215919000018-sniam-aspirine

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum